Quelques semaines d'une consommation modérée de boissons sucrées suffisent pour avoir des effets nocifs augmentant les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires chez des jeunes personnes en santé, selon une étude publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Les boissons sucrées font non seulement prendre du poids mais altèrent le métabolisme du glucose et des lipides (les gras) et favorisent l'inflammation. Lisez la suite de cet article sur Psychomedia.qc.ca.