Rendez-vous santé avec la femme de carrière

C’était jeudi dernier que se déroulait la conférence-midi Femmes d’influence dans le cadre du Deloitte Women of Influence Luncheon Series. Les trois femmes qui formaient le panel de discussion étaient en effet biens placées pour discuter de la santé des femmes carriéristes ayant elle-même des carrières exceptionnelles. Agissant comme modérateur, Docteure Marla Shapiro, experte médicale à l’émission Canada AM (Health and Medical Expert), Docteure Vivien Brown M.D., médecin de famille et vice-présidente de Medical Affairs, Medisys Health Group, Lynn Posluns, fondatrice et présidente du Women’s Brain Health Initiative, une fondation amassant de l’argent pour la recherche et l’éducation pour combattre les troubles du cerveau causés par le vieillissement chez la femme (women’s aging brain disorders) et Leslie Beck, diététiste professionnelle, auteur, membre de l’équipe Medisys Health Group et journaliste à The Globe and Mail. Sans oublier Carolyn Lawrence, présidente et PDG de Women of Influence, qui s’est occupée avec brio de l’animation de cet événement.

Le sujet de l’heure était la santé des femmes de carrière qui ne prennent  pas  soin d’elles puisque trop souvent, elles s’occupent du bien-être de leur entourage. En fait, elles font mille et une choses de leur journée mais relèguent leur propre santé au dernier rang de leurs préoccupations faute de temps.

Les constats: L’obésité est à la hausse partout en Amérique du Nord. Au Canada, 1 femme sur 4 est obèse. Le cancer du sein est également une préoccupation importante, sans oublier les troubles de santé mentaux qui atteingnent davantage les femmes que les hommes.

Les solutions envisagées: Les femmes doivent prendre soin d’elles car c’est de cette façon quelles pourront s’assurer d’une qualité de vie sur le long terme. Un peu comme sur un avion, elle se doit de prendre soin de sa propre santé avant de penser à s’occuper des autres (ses enfants, son conjoint, ses parents vieillissants, etc.).

1. Bien manger Le régime méditerranéens fournit au corps les nutriments dont il a besoin pour rester en santé. Voici quatre nutriments à ne pas négliger:

L’acide gras oméga 3 (DHA, EPA) Une consommation plus grande d’acides gras oméga-3 dont ceux disponibles dans les poisons gras (l’omble chevalier, le saumon, la truite et les sardines) résulte en une diminution des risques de maladie coronarienne, d’AVC, de diabète de type 2 et de la maladie d’Alzeimer. Par ailleurs, les supplements de DHA amélioreraient la mémoire chez les jeunes adultes.

Les légumes verts  Chez les personnes âgées, manger plus de 2 portions de légumes ralentirait de 40% le processus de déclin cognitif . Les légumes verts feuillus tels les épinards, le chou frisé, la bette à carde, le chou cavalier et le rapini offrent ce qui semble être la meilleure source de protection.

Les aliments riches en vitamine E Un régime alimentaire plus élevé en vitamine E chez les femmes aiderait à protéger contre la maladie de l’Alzheimer puisque a vitamine E est un puissant antioxydant. Il protége les cellules du cerveau de l’oxydation et de l’inflammation. Celle-ci se retrouve notamment dans l’huile de germe de blé, les graines de tournesol, l’huile de tournesol, l’huile de carthame et l’huile de pépins de raisins.

Les aliments riches en polyphénol Les polyphénols contenus dans les baies, le raisin rouge, le thé vert et les noix améliorent le processus fonctionnel de la microglia, un ensemble de cellules du cerveau qui éliminent les proteines toxiques qui s’accumulent avec l’âge. Ceux-ci sont aussi de puissants antioxidants qui protégent les cellules du cerveau des dommages causés par les radicaux libres.

2. Faire de l’exercice Il faut bouge car le fait d’insérer de l’activité physique à son quotidien réduirait les risques de maladie cardiovasculaire, de cancer du sein, de cancer colorectal et d’obésité. L’exercice joue également un rôle sur la mémoire.

3. Boire avec modération La consommation modérée d’alcool aurait un rôle sur la prévention de la maladie coronarienne. À l’inverse, elle est susceptible d’augmenter les risques de développer certains cancers. Le mot d’ordre est donc de consommer de façon modérée.

4. Cesser de fumer Peu importe le nombre de cigarettes consommés par jour, il est tout simplement dangereux de fumer! Il semblerait que de fumer moins de 3 cigarettes par jour doublerait le risque de maladie cardiaque.

Women of Influence, c’est quoi?

Depuis 20 ans, Women of Influence se dédie à l’avancement des femmes professionnelles en Amérique du Nord.  Elle est de l’avis que les enterprises ont grand besoin de femmes en position de pouvoirWomen of Influence croit que les hommes et les femmes sont aptes à travailler ensemble. Plus encore,  ils se complètent et ils ont chacun leurs forces. Mais pour se faire, les femmes doivent prendre soin d’elle et prioriser leur santé afin d’avoir une qualité de vie tant sur les plans  professionnelles et personnelles.

Et vous, serez-vous au prochain rendez-vous Women of Influence?