Les Québécois disent être pleins de bonne volonté pour améliorer leurs habitudes de vie, selon un sondage commandé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), obtenu par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. «Mais est-ce bien la réalité ou n'est-ce pas plutôt la réponse que les gens savent qu'on attend d'eux?», s'interroge la société SOM dans le rapport final de l'enquête. Lisez la suite de ce billet sur Lapresse.ca.