All posts tagged pathologie

Rencontre avec la massothérapeute Kim

À titre de nouvelle porte-parole de la Clinique de massothérapie Jeanie Rahal, j’ai rencontré ma collègue Kim afin d’en connaître un peu plus sur son rôle de massothérapeute.

Kim Rahal

1. Quel type de client aimes-tu traiter et pourquoi?  J’adore travailler avec les femmes enceintes. J’aime les « cocooner » et leur montrer que même si elles sont enceintes, elles peuvent se coucher sur le ventre (un luxe pour elles!). Aussi, j’aime travailler avec les personnes qui font des migraines chroniques. Je suis moi-même une migraineuse alors je m’y connais bien. Et j’aime faire des traitements thérapeutiques.

2. Comment se passe un traitement avec toi? Je suis très à l’écoute. Bien que la personne soit couchée sur la table et ne parle pas nécessairement, j’analyse son comportement non-verbal. Je vais voir par exemple si la pression que je mets est adéquate. Je cherche toujours à mettre le client en confiance. Si c’est la première fois qu’il reçoit un massage, je lui explique les étapes dans les moindres détails. Puis, s’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas ou qu’il aimerait que je fasse autrement, je l’encourage à me le verbaliser.

3.  Qu’est-ce qui te distingue comme professionnel de la santé? Je traite mes clients de manière personnalisée. Pour moi, ils ne sont pas des numéros. Chacun est unique et différent. Même si deux personnes ont les mêmes pathologies, je les traite différemment. J’adore prendre soin d’eux, de rentrer dans leur bulle sans jamais aller trop loin dans l’intimité.

Merci Kim de m’avoir accordé cet entretien. Au plaisir de me faire masser par toi!

Réservez votre place dès maintenant en appelant au 450 629-6387

logo-clinique-massoterapie-jeanie-rahal

L’abus de sucre est aussi mauvais pour la santé que l’alcool !

Une alerte mondiale est actuellement déclenchée afin de tenter d'endiguer l'augmentation de la consommation de sucre, qui a des effets néfastes sur la santé. Cette consommation est associée à une augmentation d'un grand nombre de maladies chroniques : diabète, obésité, pathologies cardio-vasculaires et cancers. Beaucoup des effets du sucre sur les humains sont comparables à ceux de l'alcool, et certains pays sont en train de mettre en place une régulation comparable afin d'en limiter les dégâts. Lisez la suite de ce billet sur Lepoint.fr.