All posts tagged Sucre

Un virage santé «en douceur»

Les Québécois savent qu'ils doivent manger mieux et sont prêts à faire des efforts… limités. 65% d'entre eux achèteraient des céréales contenant moins de sucre afin de «réduire les conséquences négatives sur leur santé», selon un sondage IPSOS. Mais à peine 53% des personnes interrogées consommeraient un dessert préparé réduit en sucre.

Comment résister efficacement aux aliments malsains

David Kessler, médecin et professeur à l’École de médecine de l’Université de Californie à San Francisco, explique les méthodes pour résister aux mauvais aliments

Le sucre «toxique»?

Trop de sucre n’est pas bon pour la santé; un fait qui est généralement accepté. Mais le docteur Lustig, un endocrinologue de l’Université de Californie, va bien plus loin que cela. Pour lui, le sucre est la cause principale de l’obésité, du diabète, des maladies cardiaques et même de certains cancers. Lisez la suite de ce billet sur Sciencepresse.qc.ca.

L’abus de sucre est aussi mauvais pour la santé que l’alcool !

Une alerte mondiale est actuellement déclenchée afin de tenter d'endiguer l'augmentation de la consommation de sucre, qui a des effets néfastes sur la santé. Cette consommation est associée à une augmentation d'un grand nombre de maladies chroniques : diabète, obésité, pathologies cardio-vasculaires et cancers. Beaucoup des effets du sucre sur les humains sont comparables à ceux de l'alcool, et certains pays sont en train de mettre en place une régulation comparable afin d'en limiter les dégâts. Lisez la suite de ce billet sur Lepoint.fr.

Obésité: plus on mange gras et sucré, plus on a faim

Des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ont établit un lien entre l’obésité et un second cerveau chargé de réguler les fonctions digestives, appelé "système nerveux entérique" (SNE). Lisez la suite de cet article sur Topsante.com. 

Pourquoi est-il si difficile d’adopter une saine alimentation?

La préférence pour certains aliments plutôt que d’autres est un processus complexe, car nous sommes influencés par toutes sortes de facteurs: traditions culturelles, économiques (revenus et prix), publicité, marketing, promotions, environnement. Le facteur toutefois qui ressort de tous les sondages comme étant le plus important pour déterminer le choix de consommer un aliment est son goût. Le plaisir hédoniste retiré de la consommation de nourriture est donc primordial, au-delà de sa qualité nutritive, de sa densité énergétique ou de sa valeur santé pour notre corps. C’est une des raisons pourquoi les aliments de malbouffe, riches en sucre, en gras et en sel tels que les gâteaux, les croustilles, le chocolat et les boissons sucrées obtiennent souvent la faveur populaire au détriment des aliments santé tels que les fruits, les légumes, les légumineuses ou l’eau. Lisez la suite de ce billet de Paul Boisvert pour en savoir plus.

8 aliments moins sucrés

Il est surprenant de constater combien de sucre contiennent des produits d’épicerie courants. Voici quelques solutions de rechange pour manger moins sucré. Lisez la suite de ce billet sur Plaisirssante.ca.

La violence chez les jeunes associée aux boissons gazeuses

Comme la consommation de cigarette et d'alcool, celle de boissons gazeuses sucrées va de pair avec un comportement violent, sans qu'on puisse pour autant établir un lien de cause à effet, selon une étude menée auprès de jeunes de Boston de milieu défavorisé. Des chercheurs américains, qui étudiaient le lien éventuel entre consommation de boissons gazeuses sucrées et obésité, ont constaté de fait une association non pas avec le surpoids, mais avec la violence. Lisez la suite de cet article sur Cyberpresse.ca

Pourquoi mangeons-nous trop?

Les aliments multisensoriels, vous connaissez? Ils sont tout à la fois sucrés, gras, salés, froids ou chauds, croquants ou mous… Pensez à une crème glacée aux arachides et aux torsades de chocolat. Certaines personnes ne pourraient y résister. Selon le médecin américain David Kessler, ils agiraient comme une drogue sur notre cerveau et nous pousseraient à manger trop. Un syndrome qu’il appelle l’hyperalimentation conditionnée et qui touche des millions de gens dans les pays industrialisés. Lisez ce dossier sur Passeportsante.net

 

Sucré sans sucre et sans danger?

« Diète », « zéro calorie », « sans sucre ajouté »… Ces allégations nutritionnelles apparaissent de plus en plus sur l’emballage des produits alimentaires grâce à l’ajout des édulcorants de synthèse : sucralose, aspartame, néotame, acésulfame-potassium… Pas étonnant que leur usage se généralise. Les édulcorants de synthèse permettent de réconcilier… l’irréconciliable : un goût bien sucré et pas une seule calorie! Mais sont-ils sécuritaires et utiles? Quels sont-ils et comment fonctionnent-ils? Qui a besoin de ces produits? Et pourquoi? Lisez les réponses dans ce dossier de Passeportsanté.net.